Quotidien

Les 10 produits que je n’achète plus !

Je vous ai déjà raconté mon parcours vers une consommation raisonnée. Là très concrètement, je vais vous parler des 10 produits que je n’achète plus et de ceux qui les ont remplacés.

1-Les produits d’entretien de la maison.

Après avoir terminé tous les flacons que j’avais entamés, je me suis tournée vers le vinaigre blanc ou vinaigre d’alcool ou encore vinaigre cristal. J’utilise du vinaigre dit “ménager” car son taux d’acidité (entre 12 et 14 %) est supérieur à celui du vinaigre vendu au rayon cuisine (entre 5 et 8 %). C’est un anticalcaire, un désinfectant, un dégraissant.

Je l’utilise (dilué à 50 % dans un vaporisateur) avec une microfibre dans la cuisine, dans la salle de bain, les toilettes, les vitres. Pour les sols, je dilue un bouchon de vinaigre dans le seau.

Si l’odeur du vinaigre vous dérange, vous pouvez y faire macérer des zestes d’agrume avant utilisation.

2- Le film étirable.

En cuisine le film étirable est un incontournable mais il y a des solutions pour le remplacer.

Pour le fromage, les fruits et légumes entamés, j’utilise des tissus imprégnés de cire d’abeille, de résine et d’huile d’olive de chez Abeillons

Pour les restes, je les mets soit dans une boite en verre soit j’utilise une charlotte de chez Heidi création.

3- Les cotons démaquillants.

C’est une des premières choses que j’ai abandonné avec les produits d’entretien. Un jour j’ai regardé ma poubelle de salle de bain et j’ai eu peur !

Mes chouchous sont les démaquilettes et leur pochon du Joli Tintamarre achetées au Drive tout nu. Elles sont d’une douceur incroyable.

Les 10 produits que je n'achète plus!

4- Les gels douche.

Je les ai remplacé par des savons de chez Xavier ou de chez Louise émoi c’est beaucoup plus économique. Ils sentent bon, sont respectueux de la peau et de l’environnement.

5- Le dentifrice en tube.

Je l’ai abandonné au profit du dentifrice solide de la Savonnerie Aubergine mon préféré. Il dure 4 à 5 mois en se brossant les dents 3 fois par jour.

6- Les mouchoirs en papier.

Un désastre écologique avec tous les produits de blanchiment qui sont utilisés lors de la fabrication.

J’ai adopté ceux de Manamani, réalisé en tissus de lange. Plus on les lave plus ils deviennent doux. Ils sont livrés avec d’une pochette de rangement en lin ainsi que d’un pochon pour stocker les sales.

Consommation raisonnée:mon parcours

7- L’essuie-tout.

J’en faisais une grande consommation. Aujourd’hui l’essuie-tout lavable fait partie de mon quotidien.

Les 10 produits que je n'achète plus!

8- Les ustensiles de cuisine en plastique.

Les molécules entrant dans la composition du plastique migrent dans l’alimentation au contact de la chaleur. Beurkkk !

J’ai supprimé planche à découper, la passoire,et couverts. Je les ai remplacés par des ustensiles en bois ou en inox. Les boites ont été progressivement remplacées par des boites en verre.

En grande fan de pâtisserie j’avais une grande collection de moules en silicone. Les moules achetés à bas prix ont été supprimés de mes placards lors de mon déménagement.

9- Les yaourts.

Alors là c’est tellement simple et économique à faire que je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait plutôt.

Sur les sites de revente d’occasion on trouve des yaourtières de très bonne qualité. Un détail important : la minuterie est une option indispensable, ce qui permet de faire vos yaourts la nuit et qu’ils ne deviennent pas trop acide à cause d’une durée de chauffe trop longue.

10- Les produits de base de cuisine, en supermarché.

Pour la farine, le sucre, les légumes secs etc j’en avais assez d’avoir des fonds de paquet qui trainaient dans mes placards. Je me suis tournée vers le vrac soit Au Drive tout nu soit chez les Vraqueuses.

Pour les produits frais, laitage, fromage, beurre c’est soit le Drive tout nu soit le marché avec mes bocaux.

Pour les fruits et les légumes j’ai adopté les producteurs locaux du marché de Blagnac.

Pour le pain c’est aussi le boulanger du quartier.

Les rare fois ou j’achète de la viande ou du poisson je vais chez les commerçants du quartier.