Maison

J’organise mes menus

Avant 

Il est 12h37, à la cantine du boulot, vous vous rongez déjà les ongles en pensant à l’absence d’organisation pour le repas du soir.
Il est 18h47, vous êtes à peine rentrée et vous ne savez pas quoi faire à manger.
Il est 19h12, vous devez lancer le dîner mais un ingrédient vous manque.

Arrêtez de courir pour le dîner ! Ayez tout ce qu’il faut pour préparer des repas simples et bons tous les soirs.

Arrêtez d’acheter des plats industriels qui vous coûtent une fortune et ruinent la santé de votre famille.

Arrêtez de succomber aux sirènes de la pub et des promotions fictives.

j'organise mes menus

Je vous présente le menu de la semaine !

Si vous ne connaissez pas encore ce concept c’est super simple. Il vous suffit de prendre une feuille A4, un crayon, une gomme et 30 minutes.

Le but : avoir un menu pour la semaine ou la quinzaine pour les familles recomposées (voir même le mois pour les plus courageux) et ne plus chercher à faire au jour le jour.

L’intérêt c’est :

  • Des repas (un minimum) équilibrés,
  • D’éviter de manger deux fois la même chose,
  • De vraiment gagner du temps,
  • De faire des économies,
  • D’éviter les conflits
j'organise mes menus

Il y a plusieurs méthodes de création d’un menu à la semaine.

Voici celles que vous pouvez tester pour choisir celle qui vous convient :

Créer un menu à partir des plats préférés

Il s’agit en fait de lister tous les plats qu’aiment votre famille (ou au moins 75 % des membres de celle-ci si vous avez du mal à contenter tout le monde).

Essayez d’avoir au minimum 9 plats. Pourquoi 9 ? Pour les 7 dîners de la semaine et… les 2 déjeuners du Weekend. Et oui le menu de la semaine ne sert pas seulement au dîner.

Ensuite bien sûr vous pouvez adapter à votre rythme de vie. Mais gardez tout de même ce chiffre en tête.

Une fois que vous avez votre liste d’une dizaine de plats, il ne vous reste plus qu’à les distribuer tout le long de la semaine.

C’est là que la gomme pourra vous être utile. En effet une fois que vous avez placé quelques-uns des repas, vous pouvez vous rendre compte que certains ne vont pas (des repas avec du poulet deux fois d’affilés, un repas trop long à préparer pour un soir où vous êtes peu disponible, etc.)

Faites vos changements et ajustements jusqu’à ce que vous ayez une semaine qui corresponde à vos besoins.

Une fois ceci fait, vous avez terminé ou bien… vous pouvez enchaîner sur une seconde, troisième ou quatrième semaine.

L’avantage de cette méthode à base de plats préférés c’est que vous mangerez sensiblement la même chose tous les 7 jours.
Donc vous n’aurez besoin que d’une dizaine de plats pour toute une saison par exemple.

L’inconvénient… et bien c’est que vous mangerez la même chose toutes les semaines…

Cela convient donc plutôt bien à ceux qui adorent manger leurs plats préférés et ne sont pas forcément fan de tester régulièrement de nouvelles recettes.

Créer un menu à partir de jours définis

Cette méthode permet plus de variétés au niveau des plats mais un peu moins de flexibilité sur votre emploi du temps.

Le but est de prendre chaque jour de la semaine et de lui assigner un type de plat.

Voici un exemple ci-dessous :

  • Lundi : reste du week end
  • Mardi : Végétarien
  • Mercredi : Repas qu’adore les enfants (steak-frites-salade, jambon-purée de pomme de terre/carottes…)
  • Jeudi : Poisson
  • Vendredi : Tartines & Soupe (ou Tartines & Salade en été)
  • Samedi midi : Bœuf – Samedi soir : Crêpes/galettes
  • Dimanche midi : Grosses pièces volaille – Dimanche soir : Œufs

Après quelques semaines, vous avez appris par cœur quel est le jour pour quel type de plat et vous pouvez donc remplir votre menu de la semaine en fonction.

Cela vous permet donc d’y insérer des recettes testées et approuvées mais également de nouvelles recettes que vous souhaitez réaliser.

L’avantage également c’est d’avoir une grande variété de plats aussi bien légers et rapides que plus consistants ou un peu plus longs.

j'organise mes menus

Créer un menu à partir des saisons

Voilà encore une bonne façon d’allier organisation et économies.

En effet dans cette méthode le but est de profiter des promotions de la semaine (au marché, chez le boucher, dans le magasin du coin) pour constituer vos menus sur cette base.

L’avantage également de ce type de menu est de pouvoir congeler si vous avez fait des achats en gros et de ressortir le même menu d’ici 1 ou 2 mois.

j'organise mes menus

Créer un menu à partir des placards

Vous ne pouvez probablement pas faire cela toutes les semaines. Mais une fois de temps en temps (une fois par trimestre, une fois par mois), il peut être intéressant de ne cuisiner qu’avec les contenus de vos placards, de votre réfrigérateur et de votre congélateur.

Ce menu de la semaine vous invite à dégainer votre créativité et à terminer les fonds de placards.

Pourquoi ce genre de menu est utile ?

  • Il permet de finir les produits qui traînent depuis longtemps chez vous.
  • Il invite à sauter un approvisionnement de courses vous économisant temps et argent.
  • Il vous donne la possibilité d’éviter le gâchis et de mieux vous rendre compte de ce que vous achetez (mais ne mangez pas forcément).

Je le préconise une fois par mois ou tous les 2 mois

Quels sont les avantages d’un menu de la semaine ?

Avec un menu de la semaine déjà créé et surtout répété, vous allez créer une routine.

Vos journées vont bien mieux se dérouler si vous n’avez plus la fatidique question « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » qui vous tourne dans la tête.

  • Ça simplifie la vie.
  • Vous faites mieux tourner vos réserves, En vérifiant régulièrement ce que vous avez en stock et qui doit être utilisé sans tarder, et en choisissant des recettes qui incluent ces ingrédients.
  • Y a-t-il des palais difficiles chez vous ? Il semblerait que le fait de les impliquer dans l’élaboration des menus — et donc obtenir implicitement leur validation — puisse faciliter les choses.
  • C’est le chemin le plus court vers une alimentation plus saine. Vous avez plus de chances de manger des repas équilibrés et variés si vous avez tout prévu, et qu’il n’y a plus qu’à réaliser.
  • Vous réduisez votre gâchis alimentaire. En n’achetant que les aliments dont vous avez vraiment besoin, en cuisinant effectivement ce que vous avez acheté.
  • C’est une source d’économie. Non seulement en gâchant moins, mais aussi parce en limitant les occasions où on se retrouve à prendre quelque chose à emporter ou surgelés parce qu’il est tard, que toute la maison crie “on a faim” et qu’il n’y a rien dans le frigo

C’est une bonne idée de programmer un repas joker pour lequel vous ne prévoirez rien et que vous pourrez déléguer à un membre de la famille par exemple le soir où vous rentrez tard après votre cours de yoga.

Voici quelques plannings menus magnifiquement illustrés par May

Alors est-ce que vous adoptez cette nouvelle routine ?